corps d'armée Algérienne
Bienvenue sur le forum corps d'Armée Algérienne DZ.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.la présentation reste de rigueur Merci.

corps d'armée Algérienne

Forces -Armée - Algérienne
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
présentation Obligatoire sur le forum la presentation doit se faire en même temps que l'inscription.
merci de vous rendre: http://www.corpsarmeealgerienne.com/t4-presentation
le non respect de cette formalité sera banni dans les heures qui suive
Merci de votre présence sur le forum.

anipassion.com
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Air-Forces
Admin
Admin
avatar

Messages : 413
Réputation : 14
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Lun 3 Fév - 19:52

j'ai trouver ceçi

Comme retour sur investissement dans la révolution du jasmin, les Américains ont construit dans le sud tunisien une base militaire encore plus grande que celle qu’ils ont en Arabie Saoudite. Ghannouchi, Marzouki et Ben Jafaar leur offrent ainsi ce que Ben Ali leur a refusé en 2007 ! Tout cela dans le silence de l’opposition et le mutisme des médias.




Citation :
Savez-vous que les Etats-Unis garantissent les crédits de deux pays dans le monde : Israël, depuis toujours et la Tunisie depuis le coup d’Etat du 14 janvier 2011. Depuis déjà 1984, les Américains voulaient faire tomber Bourguiba au profit des islamistes. Leur coup d’Etat du 8 novembre 1987 aurait pu réussir n’eut-été celui du général Ben Ali le 7 novembre 1987, grâce aux Algériens.

Maintenant que leurs mercenaires sont au pouvoir, ils peuvent tout obtenir. Du soutien diplomatique pour détruire la Syrie (le dernier communiqué des Affaires étrangères, c'est de la poudre aux yeux), jusqu’à la construction d’une base militaire pour contrôler toute la région et conquérir l’Algérie. En effet, cette base militaire vise essentiellement l’Algérie, qui croit avoir échappé au printemps arabo-impérialiste en accordant aux Américains des avantages et des concessions sur le gaz et le pétrole. Les Américains attendent juste la mort de Bouteflika pour passer à l’action. C’est John McCain qui a persuadé Barack Hussein de profiter des bonnes relations avec Ennahda pour installer l‘AFRICOM.

Il s’agit, en effet, d’une base pour l’AFRICOM, United States Africa Command, qui est le commandement unifié pour l’Afrique et qui a été crée par le Pentagone en 2007, sous la présidence de George W.Bush. Sa mission, coordonner toutes les activités militaires, sécuritaires et d’espionnage des Etats-Unis sur le continent. Cette organisation est entrée en fonction le 1er octobre 2008, sous le commandement du général William E. Ward, ancien coordinateur de la sécurité entre Israël et l’autorité palestinienne. Depuis, ayant essuyé un refus de Ben Ali, de Kaddafi, de de Moubarak et de Bouteflika, ce commandement avait son quartier général à Stuttgart, en Allemagne. Une ramification se trouve à Djibouti.

La construction de cette base militaire a démarré à Remada en décembre 2011, soit à peine trois mois après l’usurpation du pouvoir par les islamistes. En mars dernier, l’ambassadeur américain en Tunisie, Jake Walles, a visité cette base dans le sud tunisien. Il y a deux mois, le Tartour d'Ennahda y a passé trois jours.

Prétexte invoqué de cette colonisation en marche : la lutte contre le terrorisme et principalement contre Al-Qaïda. On ne savait pas que cette organisation terroriste, qui est financée par l’Arabie Saoudite et le Qatar et qui mène la guerre en Syrie et en Irak, était une ennemie des Etats-Unis ! Les Américains vont jouer aux pompiers pyromanes en Tunisie. Ali Larayedh a désigné la cible: Ansar al-charia, une filiale d'Al-Qaïda. Comme si Ennahda n'était pas une ramification idéologique d'Al-Qaïda, et que celle-ci n'était pas une section secrète des Frères musulmans. Au vu et au su de tout le monde, les islamo-terroriste ont pris possession du Sud et des frontières tuniso-libyennes depuis deux ans. Tout y passe, armes, terroristes, argent, contrebande, drogue...Outre les camps d'entrainement des djihadistes qu'on envoie en Syrie. Les islamo-terroristes ne sont pas uniquement aux frontières. Ils sont en hibernation dans toutes les grandes villes de Tunisie. Ils sont au pouvoir et ils tiennent le ministère de l'Intérieur et, après la dernière purge décrétée par Marzouki, ils contrôlent le minstère de la Défense.    

Toujours est-il que le traître suprême qui a pris la place du combattant suprême au palais de Carthage pour services rendus à Ennahda, a signé un décret présidentiel qui déclare les frontières sud de la Tunisie comme une zone frontalière fermée. C’est celui qui fait office de ministre de la Défense, Rachid Sabbagh, qui l’a annoncé  jeudi 29 août 2013. Il n’a évidemment fait aucune allusion à l’AFRICOM, se contentant d’annoncer que cette décision a été prise " pour lutter contre la contrebande et le transfert d’armes qui a été utilisé par certains pour entrainer le pays dans des actes de terrorisme notamment à Jebel Chaâmbi et à Jebel Sammama". Cela veut dire que toute cette zone sera interdite aux Tunisiens, sauf avec une autorisation du gouverneur, a précisé ce ministre! Il s'agit donc d'une zone militaire tampon qui sera entièrement sous le contrôle des Américains, et accessoirement, des Anglais et des Allemands.  

Le traître suprême, dont le père n'a jamais été youssefiste mais un Ghoummi réfugié au Maroc dès l'indépendance, a parlé d'une décision provisoire et éventuellement reconductible. Il s'agit donc d'un contrat renouvelable. Outre leur servilité à la nouvelle puissance "protectrice", Marzouki et Ghannouchi ont un intérêt stratégique dans la création de cette zone militaire américaine: assurer à leur régime vendu la pérennité, le préserver de toute tentative de réveil nationaliste, à l'instar de l'Egypte. Il s'agit donc d'une qatarisation, ou d'une saoudisation de la Tunisie.    

Je publie cet article en sachant pertinemment que cette nouvelle n’intéressera pas beaucoup les tunisiens, qui ont perdu leur dignité depuis la « révolution » de la dignité. Ils sont tous occupés au bras de fer entre Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi ! Peut-être alors que cette information leur fera davantage plaisir : la base militaire française sera à Kasserine, dont les glorieux habitants se sont soulevés contre la présence « coloniale » de l’Etat tunisien en janvier 2011. Que ce soit Ghannouchi, Béji, Chebbi, Hamma Hammami ou même Brahim Kassas, le président règnera et l’Amérique gouvernera, comme les Beys à l’époque du protectorat.Tunisie-Secret.com



http://www.tunisie-secret.com/Tunisie-immense-base-militaire-americaine-a-Remada_a579.html




Citation :
Bouteflika confirme le projet d’une base militaire américaine en Tunisie


Citation :
Le président algérien vient de confirmer ce que nous vous avons révélé il y a moins d’une semaine. A savoir le projet d’une base militaire américaine dans la région de Rémada. A part deux sites d’informations courageux, les médias tunisiens ont traité notre information par l’omerta, ou en accusant Tunisie-Secret de désinformation ! Aujourd’hui, ils ont relayé la déclaration explosive du président Bouteflika, sans expliquer à leurs lecteurs les tenants et aboutissants de cette affaire. Voici notre réponse à nos « confrères » tunisiens, ainsi qu’à Monsieur l’ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie, qui avait le jour même et sur notre propre site, démenti notre information.

Dans toutes les affaires que nous vous avons révélées depuis près de deux ans (l’interview de Ben Ali, les assassinats politiques avant la liquidation de Tarek Mekki et Chokri Belaïd, le rôle du Qatar dans la déstabilisation de la Tunisie, le retour en Tunisie du terroriste benladien Tarek Maaroufi, la trahison du général Ammar, le projet islamo-fasciste d’Ennahda, l’expédition des djihadistes en Syrie, les affairistes véreux, la falsification des élections d’octobre 2011…), nous n’avons jamais cherché à vous désinformer ou à vous manipuler. Contrairement à la plupart des autres sites d’informations tunisiens, nous ne sommes tenus par aucun parti politique, par aucun affairiste, par aucune officine occulte, et par aucun pays. Nous sommes totalement libres et résolument indépendants.

La base militaire américaine à Rémada n’est ni un songe, ni une désinformation, ni une manipulation, ni une machination. C’est un fait avéré que nous avons relaté tel quel, car notre source est d’une fiabilité indiscutable. Nous n’avons publié aucune photo satellite et aucune image topographique. D’autres sites, qui ont repris notre article, ont fait ce genre de montages. Il ne reste pas moins vrai que cette base existe. L’ambassade des Etats-Unis en Tunisie a beau démentir (voir capture d’écran ci-dessous), l’agent de Freedom House, Noureddine Bhiri, a beau déclarer que « Ces rumeurs visent à compromettre la stabilité de l’Etat » (agence TAP du 4 septembre 2013), cette base est une réalité.

Question de bon sens pour esprits sensés : si cette information était fausse, pourquoi donc l’ambassade des Etats-Unis a-t-elle pris la peine de la démentir le jour même et sur la page facebook de Tunisie-Secret ? Pourquoi Noureddine Bhiri, alias monsieur « Démenti », qui a corrompu la Justice en se sucrant sur le dos des familles des prisonniers politiques, a-t-il tenu une conférence lors de laquelle il s’est cru obligé d’infirmer la « rumeur » ? Tunisie : immense base militaire américaine à Remada

Déjà en août 2012, lors de son tout premier contact avec la presse tunisienne, le Proconsul Jacob Walles a déclaré que « Les Etats-Unis ne disposent d’aucune base militaire en Tunisie et n’ont pas de projets dans ce sens », en ajoutant toutefois que son pays est disposé à aider la Tunisie pour « protéger ses frontières, qui font face au danger du terrorisme ». L’aider par « l’appui à la formation et à la logistique dans les institutions militaires et sécuritaires » !!!

Voici maintenant ce qu’on pouvait lire sur le site politiquement très correct, Leaders, du 28 mars 2013 : « «Il n’a jamais été question d’installer une base militaire américaine en Tunisie. Il s’agit de « rumeurs infondées », a précisé le colonel-major Mokhtar Ben Nasr, porte-parole du ministère de la Défense nationale, s’inscrivant en faux contre les informations relayées par certains médias et réseaux sociaux. Le porte-parole a indiqué à TAP  que la rencontre, mardi, entre le Général Carter Ham, commandant de l'US Africa Command (Africom), et le général Rachid Ammar, Chef d'état-major des armées, était une « une visite de courtoisie et d'adieu » à l'occasion du prochain départ à la retraite du général américain(…)Les Etats-Unis ont appelé au renforcement de la coordination régionale en matière de sécurité entre la Tunisie, la Libye et l’Algérie pour mieux faire face aux menaces qui s’exercent sur la région. Réservant à l’Afrique du Nord sa dernière visite sur le continent africain avant son départ à la retraite, le général Carter Ham, commandant des forces américaines en Afrique (Africom), a eu à ce sujet une série d’entretiens mardi à Tunis avec le chef du gouvernement, Ali Larayedh, le nouveau ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou et le chef d’état-major interarmées, le général Rachid Ammar. « Nous nous sommes concentrés, a-t-il déclaré à la presse, sur les défis sécuritaires en évoquant la nature de l’assistance qui pourrait être fournie, surtout face aux menaces d’AQMI. S’il n’est pas le seul groupe connu pour sa violence et  son extrémisme sévissant dans la région, il en est parmi les plus puissants de par ses équipements et ses ressources financières. Il est clair que disposant d’une organisation dans nombre de pays, il cherche à s’implanter en Tunisie ». Et au journaliste de Leaders de conclure : « Le commandant d’Africom a indiqué que ses entretiens à Tunis ont permis d’explorer les voies de la coopération bilatérale et de réunir des officiels des deux pays afin d’élaborer une stratégie dans ce sens, en fonction des besoins de la Tunisie et des intérêts réciproques. Auprès du chef du gouvernement, il a particulièrement relevé «une attention très élevée» aux questions de sécurité qu’il place au premier plan de ses préoccupations ».

C’est le 5 septembre 2013 que la gifle a été infligée aux sceptiques, aux mercenaires du « libérateur » américain et aux courtisans d’Ennahda. Le président Abdelaziz Bouteflika a déclaré que « l’Algérie n’acceptera aucune base militaire aux frontières, fut-ce au nom de la lutte contre le terrorisme ». Toute la presse algérienne en a parlé et, selon Al-Jajr, « cette réplique de la présidence algérienne fait suite à la demande des USA aux Algériens d’établir une base militaire, après l’assentiment et la prédisposition des Tunsiens d’installer cette base ». On ne peut être plus clair.

Le président Bouteflika a, en effet, consacré sa réunion du 2 septembre 2013, en présence du chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, à la situation sécuritaire aux frontières Est de l’Algérie, partagé avec la Tunisie et la Libye. Lors de cette réunion, il a été question de la décision ghannouchienne et marzoukienne de déclarer zone militaire fermée, les frontières sud. A cette occasion le président algérien a renouvelé son refus d’une présence étrangère quelconque sur les frontières de son pays, en réponse directe à la demande américaine que le gouvernement fantoche et vendu de la Tunisie a déjà entériné.

Pour les manipulateurs, les journalistes véreux, les sceptiques ou les crédules, on rappellera que le projet de cette base militaire américaine remonte déjà à quelques années. En voici la preuve. Voici ce qu’écrivait le très sérieux magazine Jeune Afrique, le 12 janvier 2004, « À en croire une récente étude réalisée par James Carafano et Nile Gardine pour le compte de la Heritage Fundation, un think-tank proche du parti républicain (« L'assistance militaire américaine à l'Afrique : la meilleure solution »), les États-Unis s'apprêtent à reconsidérer leur dispositif militaire sur le continent. L'Afrique du Nord dépend actuellement du Central Command (Centcom), basé à Doha, au Qatar, et l'Afrique subsaharienne de l'European Command (Eucom). L'étude préconise la création de deux bases militaires américaines au Maroc et en Tunisie, où seraient prépositionnés des troupes et des équipements. Ce qui permettrait aux forces américaines d'intervenir rapidement, en cas de besoin, en n'importe quel point du continent ». http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN11014desbacoramu0/

C’est textuellement ce qu’écrivait Jeune Afrique, dans son confidentiel, il y a neuf ans. Voici la suite de cette affaire. Fin 2006, la base américaine au Maroc a été réalisée, ce qui expliquerait sans doute pourquoi l’oligarchie de sa majesté n’a pas été emportée par la boue du « printemps arabe » ! Comme nous l’avons déjà dit dans notre précédent article, à l’époque, Ben Ali, Mouammar Kaddafi, Abdelaziz Bouteflika et Hosni Moubarak ont dit non à George W.Bush.

Si les intentions américaines étaient réellement de combattre les islamo-terroristes au Maghreb, ils commenceraient par débarrasser la Tunisie de Rached Ghannouchi et de sa secte, qu’ils ont installés au pouvoir. Si telles étaient leurs intentions, ils « pourchasseraient jusqu’aux chiottes » (l’expression est de Poutine sur les terroristes Tchétchènes), le Libyens Abdelhakim Belhadj, ancien valet de Ben Ladin et mercenaire des services américains et britanniques. Si telles étaient leurs intentions, ils cesseraient de soutenir financièrement et logistiquement les barbares islamo-fascistes en Syrie. Si telles étaient leurs intentions, ils l’ordonneraient aux roitelets d’Arabie Saoudite et du Qatar, principaux pourvoyeurs en fonds et en idéologie des islamo-terroristes au Maghreb, en Orient, en Afrique et en Europe.

Mais depuis 2003 en Irak, la stratégie américaine est parfaitement claire : jouer aux marionnettistes avec la racaille d’Al-Qaïda, pour s’implanter partout dans le monde arabe, sous le prétexte fallacieux et qui ne trompe plus personne du combat contre le terrorisme qu’ils suscitent par ailleurs. Cette alliance objective et machiavélique permet aux Américains de limiter l’expansion de la Chine en terre arabe et de mettre dehors les Russes qui arrivent encore à se maintenir en Syrie et en Algérie.Tunisie-Secret.com



http://www.tunisie-secret.com/Bouteflika-confirme-le-projet-d-une-base-militaire-americaine-en-Tunisie_a588.html

c'est vraiment a prendre avec des pincettes car je ne vois pas pourquoi le président Algérien dévoilerait une telle information qui surtout ne le concerne pas:evil:  

lire cela :  Bouteflika refuse un projet tuniso-américain pour l’installation d’une base militaire américaine

:http://www.businessnews.com.tn/details_article.php?temp=1&t=520&a=40580
:suite:




Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.
John Fitzgerald Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corpsarmeealgerienne.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 543
Réputation : 11
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 29
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Lun 17 Fév - 14:21

La Tunisie face à une nouvelle forme de terrorisme

Citation :

Les faits relatés par des correspondants locaux des radios ont souligné qu’une alerte a été transmise au poste de la Garde nationale de Jendouba-Sud, vers 1h hier, signalant qu’un groupe de bandits procédait à des braquages dans la région de Oued Manaâ (60 km de la frontière algérienne).


Tunis
De notre correspondant

Une patrouille a été alors dépêchée sur les lieux. Mais il s’est avéré que c’était un guet-apens contre les forces de l’ordre. En effet, un groupe de quatre terroristes a accueilli la patrouille par des tirs nourris, tuant deux agents et blessant deux autres. Les terroristes ont emporté les armes des membres de la patrouille.

Forte mobilisation

Le même groupe de terroristes s’est auparavant attaqué à une voiture, R5, rouge, en simulant un faux barrage sécuritaire dans la même région. Les terroristes ont tiré sur les occupants de la voiture, tuant un agent des services pénitentiaires et un citoyen. Un agent de la sécurité civile et un autre citoyen ont été blessés. Une fois leur forfait contre les forces de l’ordre accompli, les terroristes se sont dirigés vers la frontière algérienne avec la voiture rouge. Ce véhicule a été retrouvé hier matin, à 7 km loin du terrain des incidents dans la région de Soueni, pas loin de la montagne boisée Ahirech.

L’alerte a été vite donnée et des opérations de ratissage dans la région ont été lancées avec l’aide d’un hélicoptère militaire. De gros moyens sont déployés pour essayer d’arrêter les terroristes. Dans un communiqué publié hier en milieu de journée, le ministère de l’Intérieur a toutefois demandé aux médias de ne pas divulguer les détails des opérations de ratissage pour davantage d’efficacité.

Le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Laroui, a en outre indiqué que trois terroristes ont été reconnus parmi le groupe de Jendouba, qui serait composé d’un minimum de cinq membres. Les deux autres seraient algériens, toujours selon Laroui. D’après un médecin de l’hôpital, où ont été transportés les blessés et les corps des victimes, l’un des martyrs a été atteint de 17 balles. «La situation des blessés est stationnaire. Leur vie n’est pas en danger», a-t-il poursuivi. Pour sa part, le secrétaire général adjoint du Syndicat des forces de la sécurité intérieure, Lotfi Ayadi, a précisé au correspondant sur place de la Radio Shems FM que, selon l’agent de la Protection civile blessé dans le faux barrage, l’un des terroristes serait un voisin à lui.

Toujours selon le même récit, ce terroriste, qui a tué l’agent des services pénitentiaires, serait l’un des membres du groupe des salafistes djihadistes qui a été libéré en septembre dernier par le juge d’instruction après les attaques perpétrées contre des postes des forces de sécurité de la région. Comme il fallait s’y attendre avec les découvertes successives de lots de tenues sécuritaires et militaires dans les caches des terroristes, les faux barrages et les fausses descentes sont à l’ordre du jour des groupes terroristes tunisiens. Avec l’incident d’avant-hier, il s’agit d’une entrée en matière de cette nouvelle option.

Renforcer la veille citoyenne

Toutefois, «une telle phase nécessite une organisation aguerrie et bien fournie, y compris sur le plan numérique, et un soutien logistique puissant, ce qui me paraît inexistant chez les terroristes tunisiens», estime le politologue spécialiste des groupes terroristes, Néji Jalloul. «A mon avis, les terroristes ont exploité l’élément-surprise pour prendre le dessus sur les forces de l’ordre lors de cette opération. Mais ce ne sera plus le cas à l’avenir, surtout que les terroristes ne bénéficient pas de soutien sur le terrain. Loin de là, la population locale est dans son écrasante majorité opposée à ces actes terroristes», poursuit-il.

Le professeur Jalloul préconise de renforcer la veille citoyenne pour lutter contre le terrorisme. «L’option sécuritaire ne peut réussir sans la vigilance citoyenne», insiste-t-il en guise de recommandation. Par ailleurs, le porte-parole du parquet de Tunis a déclaré que l’opération de Jendouba est une réaction contre les récentes opérations réussies à Raoued et Borj Louzir qui ont décapité les terroristes en éliminant leurs principaux leaders. La Tunisie est toujours à la croisée des chemins
http://www.elwatan.com//international/la-tunisie-face-a-une-nouvelle-forme-de-terrorisme-17-02-2014-246028_112.php


Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 543
Réputation : 11
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 29
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Jeu 29 Mai - 12:28

Quatre policiers tués dans l’attaque du domicile du ministre de l’Intérieur

La Tunisie de nouveau frappée par le terrorisme


Citation :
Le silence de la nuit a été rompu par des rafales de mitraillette provenant de l’attaque dirigée contre le domicile familial du ministre tunisien de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, à la cité Ezzouhour, quartier fétiche de cette ville martyre, l’un des bastions de la révolution du 14 janvier 2011. Les riverains n’ont pas d’emblée compris ce qui se passait. Il y avait un mélange de bruits de feux d’artifice et de coups plus secs provenant d’armes automatiques.

Les versions des voisins immédiats du domicile attaqué et de ceux qui ont vu la camionnette Dimax rebrousser chemin, ont abouti au déroulement suivant des faits : selon le jeune Hayder Daâssi, présent à deux rangées de maisons du lieu de l’attaque, un groupe de personnes armées était aux aguets au rond-point de la cité Ezzouhour, menant au domicile du ministre. L’une de ces personnes possédait un lance-roquettes. Un autre membre du groupe armé a allumé des feux d’artifice, avant même le retentissement des rafales de mitraillette. C’était le signal du début de l’opération, pense Hayder, car d’autres feux d’artifice ont été allumés lors du repli, signal donc de la fin de l’opération. Le repli a été assuré par une camionnette Dimax, qui a été poursuivie à coups de pierre par les citoyens du quartier, selon la version du même Hayder, lequel parle d’un blessé parmi les terroristes.

Yamina, une voisine de la maison attaquée, parle pour sa part d’une camionnette Dimax qui s’est arrêtée devant le garage attenant à la maison du ministre et d’où sont descendues plusieurs personnes armées. Ces dernières ont investi le garage en tirant des coups de feu. «Les assaillants sont entrés dans le garage et en sont ressortis rapidement, sans que les rafales des armes automatiques ne se soient arrêtées», ajoute Yamina, qui précise que «certains assaillants avaient des tenues similaires à celles des forces de l’ordre».

Riposte au coup de Ben Guerdane

Pour ce qui est du propriétaire de la camionnette Dimax, utilisée lors de l’attaque, et qui s’est rendu à la police hier matin, il a affirmé avoir été kidnappé par les terroristes qui lui ont barré la route et l’ont obligé à les transporter jusqu’à l’entrée de Kasserine, avant de le ligoter en le menaçant de l’abattre si jamais il bougeait.

Le chauffeur a également indiqué que les terroristes disposaient aussi d’une voiture Golf 7. Le propriétaire de la Dimax est un habitant de la Cité Ezzouhour. «Ce choix a été fait pour ne pas attirer l’attention sur la camionnette, circulant régulièrement au quartier», explique l’expert sécuritaire Nasr Ben Soltana. Tous les témoignages s’entendent sur le constat évaluant le groupe de terroristes à une quinzaine, voire plus.
L’attaque de Kasserine survient quelques jours après le démantèlement d’un réseau de terroristes à Ben Guerdane, lequel planifiait de s’attaquer à plusieurs institutions et personnalités en Tunisie. 18 personnes ont été arrêtées et une cache importante d’armes et d’explosifs a été découverte. Les aveux des personnes arrêtées ont levé le voile sur un plan terroriste préparé à partir de la Libye pour déstabiliser la Tunisie.

Toutes les indications mènent vers le groupe terroriste de Ançar el charia, sous ses différentes appellations. Selon l’expert, Nasr Ben Soltana, l’attaque de Kasserine est un message des terroristes signifiant qu’ils «sont toujours actifs», même s’ils ont subi des revers. Cette attaque survient aussi au lendemain de l’appel lancé avant-hier par le dirigeant de Ançar el charia en Libye, Mohamed Zehaoui, qui a demandé, lors d’une conférence de presse, d’attaquer les mécréants partout dans le monde. Il est donc clair que le chemin de la lutte contre le terrorisme est encore long
http://www.elwatan.com//international/la-tunisie-de-nouveau-frappee-par-le-terrorisme-29-05-2014-259097_112.php


Revenir en haut Aller en bas
D.S.I
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 423
Réputation : 5
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 29
Localisation : france

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Dim 9 Nov - 13:37

Pour remercier les algériens de leurs aides et le don d'avion mig , les tunisiens offre une base d’espionnage a la France dans le sud de la Tunisie pour espionner l'Algérie


Installation d’une station d’écoute dans le sud Tunisien : la France va-t-elle espionner l’Algérie ?




Citation :
La France veut installer une base d’espionnage dans le sud tunisien pour mieux lutter contre les mouvements djihadistes au Sahel, mais elle refuse d’échanger les renseignements recueillis avec la Tunisie. Etrange attitude qui suscite moult interrogations. La France veut-elle réellement espionner les organisations terroristes islamistes qui pullulent dans la région ou a-t-elle d’autres intentions plus au moins avouées comme celles d’espionner un pays voisin à la Tunisie qui a pour nom l’Algérie ? -
Pour mieux anticiper et entraver des menaces terroristes contre ses intérêts ou ses ressortissants dans la région du Sahel, la France veut installer une station d’écoute dans le sud de la Tunisie. Selon le site internet du quotidien français « Le Figaro », les négociations entre la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), le service de renseignement extérieur français, et les autorités tunisiennes sont en cours. Cependant, ces discussions butent sur un obstacle, vraisemblablement, difficile à surmonter : la DGSE refuse de partager les renseignements recueillis par cette station avec son homologue tunisienne, qui en fait une condition sine qua non pour donner son accord.

La DGSE a, ainsi, proposé à  son vis-à-vis tunisien : «On vous renverra depuis Paris les données qu’on estime être transférables». Une réponse qui a étonné le service tunisien : «Qu’est-ce que cela vous coûte de nous faire partager le renseignement?»

Le service du renseignement extérieur français veut donc faire d’abord un tri des renseignements recueillis par sa future base avant de renvoyer les données jugées « transférables » à son homologue tunisien.  Pourquoi la DGSE ne veut-elle pas partager le renseignement avec son partenaire tunisien si l’objectif recherché est uniquement la lutte contre la menace djihadiste dans la région ? Question somme toute légitime, comme se la pose le service tunisien et de nombreux médias tunisiens. Beaucoup d’autres interrogations s’imposent de par le fait que la France veuille installer ses « grandes oreilles » sur le territoire tunisien sans pour autant collaborer de manière transparente avec les autorités de ce pays.

Pourtant, dans une interview accordée en 2009 à la revue spécialisée « Question internationales »,  Erard Corbin de Mangoux, directeur général de la sécurité extérieure au ministère de la Défense à l’époque : « Les échanges et liaisons avec les services de renseignement étrangers sont une des missions historiques de la DGSE (…) Ces relations sont fondées sur le principe du donnant-donnant et de la complémentarité mutuellement profitable. C’est ainsi que, tous les jours, la DGSE partage des analyses, échange des renseignements, développe des coopérations et apporte le cas échéant son expertise à des services étrangers, sous la forme de programmes d’assistance spécifiques ». Décidément le « principe du donnant-donnant » est tombé en désuétude dans le jargon des services secrets français.  Place au principe de « prenant-prenant » semble vouloir dire les négociateurs de la DGSE à leurs homologues de Tunisie, un pays fragilisé plus que jamais par une instabilité politique interne et une prolifération de mouvements djihadistes sans précédent dans la région.

Quasiment enclavée entre l’Algérie et la Libye en l’occurrence, la Tunisie, est la première concernée par ce dossier mais elle n’est pas la seule. Ses deux voisins maghrébins le sont aussi. L’Algérie l’est beaucoup plus que la Libye étant donné que celle-ci fait face à une guerre civile. Alger aura-t-elle son mot à dire sur ce dossier de par sa position et ses liens « solides » avec la Tunisie ? Les occidentaux en général, et la France plus particulièrement, ne cessent de répéter que l’Algérie est un partenaire de poids et un acteur incontournable pour la stabilité de la région. L’Algérie va-t-elle donc peser de son poids pour tenter d’empêcher l’installation d’une base d’espionnage française devant ses portes ?
- See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2014/10/installation-dune-station-decoute-dans-le-sud-tunisien-la-france-va-t-elle-espionner-lalgerie/#sthash.TilSqRYR.LCLiGPQp.dpuf




Revenir en haut Aller en bas
RAID

avatar

Messages : 289
Réputation : 6
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 26
Localisation : en mission

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Mer 18 Mar - 15:17

Attaque contre un musée de Tunis, au moins huit morts


Citation :
Huit personnes, dont sept étrangers, ont été tuées mercredi 18 mars à Tunis, en tout début d'après-midi, dans une attaque menée par au moins deux hommes armés de kalachnikovs, a annoncé le ministère de l'Intérieur. L'attentat a été mené contre le musée du Bardo, tout proche du Parlement tunisien.

• Selon un journaliste du quotidien La Presse présent sur place, et contacté par francetv info, un homme armé a ouvert le feu contre un bus de touristes. Pris de panique, ces derniers auraient alors tenté de trouver refuge à l'intérieur du musée, avant d'être poursuivis par un ou plusieurs assaillants.

• Selon des témoins présents sur place, le quartier a été rapidement bouclé par les forces de l'ordre, tandis que des ambulances affluaient vers le lieu de la fusillade.

• Des journalistes précisent que les deux suspects, qui n'ont pas été arrêtés, pourraient retenir plusieurs dizaines d'otages – qui seraient pour la plupart des touristes étrangers – à l'intérieur du musée du Bardo, l'un des plus importants du bassin méditerranéen. L'attentat n'a pas encore été revendiqué
http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/direct-tunisie-une-fusillade-eclate-au-parlement-au-moins-huit-morts_852267.html

voir les vidéos en cliquant sur le lien




Revenir en haut Aller en bas
RAID

avatar

Messages : 289
Réputation : 6
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 26
Localisation : en mission

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Mer 18 Mar - 18:53

tout les Otages ont été libérer par les forces tunisienne,
Malgré sa 22 victimes
20 étrangers et 2 tunisiens .




Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 543
Réputation : 11
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 29
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Mer 18 Mar - 20:09

LaTrès efficaces les forces de sécurité tunisienne


Revenir en haut Aller en bas
D.S.I
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 423
Réputation : 5
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 29
Localisation : france

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Mer 18 Mar - 20:35

je confirme,
ce mettre en avant pour protéger les Otages demande beaucoup de sang froid,
et professionnalisme, faut dire que c'est leurs travail et ont été entrainer pour çà,
on ne deviens pas une force d'intervention par hasard ,
ce sont des forces trillé sur le volet .




Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergent
Sergent
avatar

Messages : 393
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 25
Localisation : quelques part

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Jeu 19 Mar - 14:22

RIP /
il semblerai qu'un membre des forces de sécurité tunisienne soit parmi les victimes et a été inhumé aujourd'hui.
bravo a ces forces tunisienne?
Condoléance au familles et a la Tunisie pays frères L'Algérie sont a vos côtés.


Revenir en haut Aller en bas
D.S.I
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 423
Réputation : 5
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 29
Localisation : france

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Jeu 19 Mar - 17:35

L'Algérie condamne "énergiquement" l'attaque terroriste contre le musée du Bardo à Tuni

Citation :
L'Algérie a condamné "énergiquement" l'attaque terroriste perpétrée mercredi contre le musée du Bardo à Tunis et exprimé sa "solidarité absolue et inconditionnelle" avec ce pays voisin.

L'Algérie "suit minute par minute et avec une profonde inquiétude les informations en provenance de Tunis sur l'attaque terroriste lâche qui a ciblé mercredi après-midi le musée du Bardo dans la capitale tunisienne dans lequel d'innocentes personnes ont été froidement assassinées", a précisé un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

"L'Algérie qui condamne cet acte criminel odieux et la prise d'otages qui s'en est suivie, exprime sa solidarité absolue et inconditionnelle avec le président, le gouvernement et le peuple tunisiens face à cet tentative désespérée qui, en aucun cas, n'atteindra l'objectif recherché par les auteurs et commanditaires de déstabiliser la Tunisie soeur et attenter sa sécurité ni n'entamera la détermination des toutes les composantes de la société tunisienne unie et solidaire", ajoute le communiqué.

"L'Algérie qui a de tout temps soutenu les frères en Tunisie et les a aidés pour sortir de la crise est aujourd'hui, plus que jamais, disposée à poursuivre son soutien au efforts des autorités tunisiennes pour faire face à tous les défis, y compris sécuritaires et avant tout pour éradiquer le terrorisme", conclut le communiqué
http://www.elwatan.com//actualite/l-algerie-condamne-energiquement-l-attaque-terroriste-contre-le-musee-du-bardo-a-tunis-18-03-2015-290162_109.php




Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 400
Réputation : 7
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 37
Localisation : partout

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Jeu 19 Mar - 20:59

RIP : a se membre de sécurité Qui n'a pas hésité a donnée sa vie,
pour en sauvez d'autre,
et bien sur condoléance a toutes les familles des victimes.




Revenir en haut Aller en bas
RAID

avatar

Messages : 289
Réputation : 6
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 26
Localisation : en mission

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Ven 26 Juin - 14:56

Trois mois après l’attentat du Bardo, la Tunisie à nouveau frappée par le terrorisme


Citation :

Un homme armé a ouvert le feu, vendredi 26 juin dans un hôtel de Sousse, station balnéaire de l’est de la Tunisie, faisant au moins 27 morts, selon le dernier bilan officiel du ministère de l’intérieur.

Le porte-parole du ministère de l’intérieur a évoqué « une attaque terroriste » visant l’hôtel Marhaba à Sousse, situé au sud-est de Tunis. Des « touristes » font partie des victimes a-t-il ajouté, sans préciser leur nationalité. Le bilan s’est progressivement alourdi dans l’après-midi, passant de 7 à 27 morts.
Selon un employé de l’hôtel cité par l’agence Reuters « un homme a ouvert le feu à la Kalachnikov sur les touristes et les Tunisiens qui étaient sur la plage de l'hôtel. »

L’assaillant abattu

L’assaillant, qui aurait, selon les premières informations, agi seul, a également été abattu, a rapporté le ministère de l’intérieur tunisien.

Le président tunisien et le premier ministre se rendent à Sousse selon une contributrice du Monde Afrique. Dans l’après-midi, le ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius, a appelé son homologue tunisien, Taïeb Baccouche, pour l’assurer de son soutien et de sa solidarité. Paris a ouvert une cellule de crise à l’ambassade de France à Tunis et au Quai d’Orsay pour renseigner les familles de Français en voyage à Sousse.

La Tunisie est en état d’alerte maximale depuis l’attentat contre le Musée du Bardo, à Tunis, qui avait fait 22 morts, dont 21 touristes étrangers, le 18 mars. L’an dernier, un kamikaze s’était fait exploser sur une plage de Sousse, sans faire de victime. Après cet attentat, le secteur stratégique du tourisme a enregistré en avril de très mauvais résultats, avec un recul sur un an de 25,7 % du nombre de touristes et de 26,3 % des recettes touristiques en devises
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/06/26/tunisie-des-tirs-devant-deux-hotels-a-sousse-au-moins-7-morts_4662683_3212.html




Revenir en haut Aller en bas
RAID

avatar

Messages : 289
Réputation : 6
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 26
Localisation : en mission

MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    Jeu 10 Mar - 11:49

Tunisie : une attaque terroriste sans précédent fait au moins 50 morts
voir video
Citation :
Une "attaque sans précédent"

Après l'assaut, la télévision a diffusé les images des corps criblés de balles des assaillants. Plus de trente d’entre eux auraient été tués. Onze membres des forces de l'ordre et sept civils ont également trouvé la mort. L'arsenal découvert, des lance-roquettes notamment, témoigne de l'armement dont disposaient les terroristes. Des hommes venus de Libye qui ont avancé de 25 km en Tunisie. Une percée inédite.

"Il s'agit d'une attaque sans précédent, coordonnée, elle avait peut-être pour but de contrôler cette région et de proclamer un État terroriste", explique Béji Caïd Essebsi, président de la Tunisie. Les soldats ont renforcé les patrouilles dans les rues. Un couvre-feu a été instauré et tous les postes-frontières avec la Libye ont été fermés.
http://www.francetvinfo.fr/monde/tunisie/tunisie-une-attaque-terroriste-sans-precedent-fait-au-moins-50-morts_1350239.html




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )    

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Tunisiennes (Economiques,Politiques et Militaires )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actualités Russes (Economiques,Politiques et Militaires)
» Actualités Marocaines (Economiques,Politiques et Militaires)
» Actualités Britanniques (Economiques,Politiques et Militaires)
» Actualités Chinoises (Economiques,Politiques et Militaires)
» Actualités Américaines (Economiques,Politiques et Militaires)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
corps d'armée Algérienne ::  Actualités Nationale Algérienne et Internationales  :: actualités politique, économique,Militaire Algérie, ::  Actu (internationales)-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: